Le pardon

Le seigneur nous a inspiré une vision pédagogique du pardon pour nous évaluer dans notre croissance personnelle.


Pouponnière Ce sont des personnes convaincues qu'elles ont rarement tort. Le problème vient tout le temps des autres et ceux ci doivent changer à cause de leurs défauts grossiers et évidents. Ce genre de personnes sont difficilement raisonnables. Elles sont incapables de se remettre en question.


Maternelle Ici on observe une tendance à la bouderie et la susceptibilité. Dès qu'une offense se fait ressentir, elles s'enferment dans leur monde; cela peut durer plusieurs jours voir semaines. Elles sont constamment sur la défensive et dans l'interprétation excessive des faits et gestes des autres.


Primaire À ce niveau, la conscience du pardon est présente mais sans avoir obtenu justice au préalable, c'est à dire en rendant la même chose. Elles trouvent que pour bien pardonner, il faudrait que l'autre personne ressente sa souffrance afin de ne plus recommencer. Sinon ce serait trop facile.


Collège Les collégiens et collégiennes sont bien volontiers à pardonner lorsque les excuses sont sincères. Par contre, ils gardent l'offense dans un tiroir de leur mémoire, prêt à la faire ressortir au moment opportun avec toute la colère qu'ils ont accumulé, se rendant compte qu'ils avaient sous-estimé leurs blessures.


Lycée Leur pardon est facile en général, mais ce qui est difficile est de retrouver leur confiance. Ils ont besoin d'un moment réflexion afin de peser le poids du pardon vis a vis de la blessure subie. Entre temps, ils sont froids, prennent leurs distances. Avec eux, tu n'as pas droit à l'erreur.


Bachelor Ce sont des personnes qui ont fini avec la rancune. Leur coeur est généralement dans la joie et la bonne humeur. Elles n'aiment pas les tensions, à tort ou à raison, et s'efforcent de retrouver leur sourire personnel malgré la douleur.


Matrise Les diplômés de ce niveau pardonnent avant même qu'on ait besoin de leur présenter des excuses. Ils ont décidé de ne pas faire de leur coeur une poubelle émotionnelle dans laquelle vont se cacher l'amertume et la rancoeur.


Doctorat Lorsque ces personnes sont blessées, elles comprennent que c'est une succession d'évènement dans laquelle l'autre protagoniste est piégé. Alors au lieu de réagir négativement, elles sont plutôt rempli de compassion et rentre en prière pour que Dieu guérisse cette personne blessée et dysfonctionnelle. Elles apprennent à regarder les gens avec le regard de Dieu, et non leurs propres perceptions.



Quel est ton diplôme ?

443 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout